AVEP COURTAGE 231, rue Saint-Honoré 75001 Paris - 01 49 27 93 30 - info@avepcourtage.fr

Comment choisir son associé ? Et pourquoi ?

Pourquoi choisir de s’associer ? Les raisons sont multiples, seul vous avancez vite mais à plusieurs vous pouvez vous diversifier et aller plus loin.

Un associé peut faire rentrer des fonds dans votre structure, apporter son expertise donc compléter votre offre et son réseau. C’est loin d’être une décision ou un acte anodin, car vous ne pourrez vous associer qu’avec une personne de confiance qui a sensiblement les mêmes croyances et valeurs que vous. On emprunte souvent l’image de l’association à celle du mariage, c’est en effet l’aboutissement d’une rencontre, d’une vision et d’un amour commun pour l’entreprise régit par un contrat. Côtoyer tous les jours la même personne, échanger et confronter ses idées seront votre quotidien, il est donc primordial de choisir un profil complémentaire avec qui vous pourrez construire une belle et harmonieuse aventure entrepreneuriale.

Mais où chercher ? Parmi ses proches ? Un inconnu ?

Avant de vous lancer tous azimuts dans votre recherche, posez-vous la question des critères que vous recherchez, établissez une liste des valeurs et compétences qui vous semblent nécessaires pour l’entreprise et son développement et pour vous. Est-ce un profil entrepreneur? Commercial ? Quelle est sa vision de l’entreprise ? De votre produit ? Quelles sont ses attentes ? Envisage t-il de s’inscrire dans une association à long terme ? Quelle répartition ? Quels parts dans l’entreprise ? Ceci est également valable pour vous, il faut qu’avec objectivité vous établissiez votre profil ce qui facilitera la liste des besoins et vous permettra de dresser les compétences complémentaires de votre futur.e associé.
Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse, l’associé idéal peut tout à fait être incarné par votre conjoint, sœur, frère, ancien partenaire ou collègue.

Un pacte d’associé ? Pourquoi ?

Le pacte d’associé est un document contractuel qui définit juridiquement les relations entre les associés (les droits et obligations) et protège leurs intérêts communs. C’est un document complémentaire aux statuts contenant des clauses sur la gestion et l’organisation de la société et sur la répartition du capital social. Il peut évoluer, il n’est absolument pas figé dans le temps, si d’autres associés rentrent ou sortent du capital.
Son but : éviter d’éventuels conflits futurs, et fixer l’organisation en cas de départ, de désaccord d’un associé ou encore de levée de fonds.

Comment répartir le capital ?

Une association a pour vocation d’enrichir le capital social de l’entreprise, outre le fait que cette recherche d’associé est motivée par un besoin d’élargir son offre grâce à un nouveau savoir-faire par exemple, c’est aussi une opportunité pour donner une dimension plus importante à l’entreprise. La répartition des parts doit être intéressante et proportionnelle à l’implication de chacune des parties. Il n’est pas recommandé de s’associer à 50/50, car il faut un leader pour trancher. La répartition des parts doit être liée à des indicateurs quantitatifs et qualitatifs. Elle se base sur : l’effort financier (quantitatif) mais aussi sur les compétences et la vision (qualitatif) du futur associé.

Le mot de la fin
S’associer c’est sauter à l’élastique avec un parfait inconnu ou en territoire conquis, ca ne sera pas de la tarte. Vous passerez par toutes « les couleurs de l’arc en ciel », c’est une décision mûrement réfléchie et non un caprice avec pour seul objectif : développer l’entreprise. Pour ça, il faut communiquer, construire ensemble cette histoire. Vous n’avez pas encore trouvé la perle rare? N’hésitez pas à participer à des événements ou vous inscrire à des rencontres entrepreneuriales comme le fait Meetup ou si vous souhaitez du moins formel les apéros entrepreneurs c’est par ici : drinkentrepreneurs.org